Couvent de la Visitation et sa chapelle, Condrieu

Couvent de la Visitation et sa chapelle, Condrieu A. Chilès
Ancien couvent. Demeure paternelle aux Sœurs de la Visitation. Plan irrégulier. Quatre corps de bâtiment entourent une cour fermée par un haut mur. Peu ouverts sur l'extérieur, les bâtiments sont régulièrement percés de fenêtres petites et rectangulaires dont quelques unes ont conservé des moulurations médiévales. L'accès du Couvent se fait par un portail en plein cintre à fronton triangulaire brisé, porté par deux pilastres.
La Chapelle a conservé ses volumes du 18e et occupe toujours l'aile ouest. Le cloître, bâti contre la façade des bâtiments est un élément de conjonction entre ceux-ci. Il est composé de cinq galeries aux arcades surbaissées, supportées par des piliers massifs. A l'intérieur, sur l'une des grandes salles du rez-de-chaussée qui ouvrent sur le cloître, on trouve une cheminée monumentale datant de la fin 15e-début 16e. A la base sont sculptés, d'un côté, un homme portant un écusson, de l'autre un amour vendangeur. Le linteau porte, quant à lui, un motif décoratif central très abîmé. Un escalier dessert les étages et conduit au passage couvert sur la rue des Récollets. Le plafond voûté comporte des arrêtes peintes de feuillages et des médaillons en son centre. En descendant l'escalier, on découvre un portrait de femme peint sur un linteau, sans doute représentant la Supérieure du Couvent, l'une des Filles de Claude III de Villars. A l'un des paliers, on peut également admirer une peinture représentant Dieu le Père, Fils et Saint-Esprit. Enfin, de vastes corridors desservent des salles plafonnées à la française au premier étages et les 40 cellules aux suivants. Pierre; crépi; tuile.
Chapelle située dans l'aile ouest du couvent.

Dénomination

établissement conventuel

Commune

Condrieu

Adresse

Rue de Belfort

Siècle

17e

Historique

Construit en 1610, on doit à la famille de Villars l'origine de l'établissement. Après avoir rencontré Saint-François de Sales en 1629 à Lyon, Claude III de Villars offre sa maison qu'il n'occupe plus aux Sœurs de la Visitation. Les bâtiments se révélant mal adaptés à leurs besoins, ces dernières font construire deux corps de logis dans le même site entre 1647 et 1650 soit en conservant certains éléments initiaux, soit en réemployant des matériaux issus de la démolition du vieux château. En 1657, elles font l'acquisition du jardin de la Bâtie et construisent peu après le pont couvert reliant le couvent au jardin. Il faut cependant attendre 1664 pour que la chapelle soit construite sous l'impulsion de Mère Supérieure Catherine de Villars. De 1670 à 1676, le Monastère s'accroît d'une salle d'assemblée, d'un chapitre, d'un grand grenier, d'une boulangerie et d'un oratoire. Chassées en 1792, les Sœurs y reprennent la vie communautaire dès 1809 et rachètent ,en 1819, deux salles du Couvent qui se trouvent alors dans un grand délabrement. Ce n'est qu'à partir de 1830 qu'elles achètent l'ensemble du bâtiment et donnent au couvent et à la chapelle l'aménagement intérieur conservé depuis. Le Couvent a été fermé en 1969, date à la laquelle les Sœurs ont quitté Condrieu. Cheminée monumentale datant de la fin 15e-début 16e.

Protection

Inventaire supplémentaire des monuments historiques

Valorisation

Pour en savoir plus