Les coupes et clairières forestières

Les coupes et clairières forestières hébergent des végétaux adaptés à des sols riches en éléments nutritifs, du fait de la minéralisation de l’humus exposé à la lumière. On y rencontre notamment la Fougère-Aigle, l’Épilobe en épis et la Digitale pourpre. Ces végétations ont été favorisées par les tempêtes de 1999-2000. Se forment ensuite des fourrés marqués le plus souvent par la présence du Genêt à balais, des ronces, des sureaux ou encore du Sorbier des oiseleurs en altitude.

 

Répartition dans le Parc naturel régional du Pilat

Réparties dans l’ensemble des zones boisées du Parc, même si 3 communes ont des surfaces de coupes et clairières particulièrement importantes : Doizieux, Roisey et Burdignes.
Surface occupée : 1500 ha.

 

Enjeu patrimonial et menaces

Ce type de formation végétal présente peu d’intérêt patrimonial, si ce n’est pas le fait qu’elle peut abriter certaines plantes assez rares.
 

Exemples d’espèces d’intérêt patrimonial :

 

Plus dans cette catégorie: « Les forêts montagnardes