Château d'Ampuis et sa chapelle, Ampuis

Château d'Ampuis et sa chapelle, Ampuis A. Chilès
Ensemble composé de: château ; chapelle ; portail d'entrée à colonnes antiques et fronton ; jardin au-devant du château (y compris le mur de soutènement de la terrasse sur le Rhône et le belvédère)

Demeure seigneuriale de plaisance des bords du Rhône avec une vaste toiture percée de lucarnes. Fenêtres à meneaux, donjon circulaire, fossés en partie conservés et façade flanquée d'une tour ronde en saillie à l'ouest; boiseries et cheminée Louis XIV; salle des fêtes ornée de tapisseries; arcades romanes murées dans la cuisine; portail ancien (colonnes à chapiteaux ouvragés) au sud ; chapelle dans une tour, portail d'entrée à colonnes antiques et fronton, jardin devant le château. A l'intérieur, une partie de leur décor (plafonds à caissons notamment). Tuiles vernissées.

Dénomination

château

Commune

Ampuis

Adresse

Le château

Siècle

14e ; 17e

Historique

Construit à la place du Castrum romain, le château d'origine (dit de la Garde) est d'abord destiné à accueillir les seigneurs d'Ampuis, dont Girard, cité dans un acte de 1069, est le premier connu.
En 1339, la Garde perd de son importance et la demeure du seigneur est transférée dans une maison forte dénommée « Château bas ». C'est particulièrement sous Guy et Laurent Maugiron (entre 1512 et 1589) que ce « Château bas » est aménagé en résidence seigneuriale. La famille Maugiron conserve le château pendant près de quatre siècles avant qu'il ne soit cédé à Louis Hector de Harenc, seigneur de la Condamine, en 1755.
A partir de 1895, il devient la propriété d'André-Marie Fustier et ses filles, puis de Jean-Antoine Vial.
En 1995, Marcel Guigal rachète un édifice en très mauvais état et se lance dans d'importants travaux de restauration et de réhabilitation.
Chapelle 17e.

Protection

Inventaire supplémentaire des monuments historiques

Valorisation

Article sur le château d'Ampuis sur le site de la Demeure Historique

Pour en savoir plus