Qu'est-ce que le patrimoine domestique?

Le patrimoine domestique contribue à définir l’espace de vie des habitants, quelle que soit sa fonction au sein de la société. La ferme de l’agriculteur, la demeure bourgeoise du notable, le presbytère du prêtre,…

Sont ici abordés les éléments inhérents à l’habitat, au domicile. La maison, le lieu de vie, est au cœur de chaque espace territorialisé.

Le patrimoine domestique est le reflet des traditions et des modes de vie d’une communauté. L’habitat pilatois se différencie avec des caractéristiques architecturales selon la zone géographique. La maison des Hauts Plateaux présente des volumes très simples, un toit à deux pans couvert de tuiles canal et une panne sablière extérieure portée par des corbeaux en pierre. La demeure du Pélussinois est composée de plusieurs volumes imbriqués, d’un auvent de tuiles couvrant l’entrée du premier étage. L’habitation du côté de la vallée du Gier est influencée par les fermes du Jarez : deux corps de bâtiments sont situés de part et d’autre d’une cour fermée. La couverture est semblable aux trois types de construction, même s’il est possible de trouver du quatre pans dans la partie jarézienne.

Teintes et matériaux participent aussi à ce patrimoine. La pierre est tantôt de couleur grise vers Saint-Genest-Malifaux, brune sur le Jarez et beige grisée du côté du Pélussinois et du plateau de Condrieu. Granit, gneiss, schiste, entre autres, concourent à cette diversité.

Rénover et réhabiliter selon les préconisations du Parc permettent de faire perdurer une identité territoriale.