Lichens
Lichens

Les Lichens - tout comme les Bryophytes - ont été jusqu'à aujourd'hui moins étudiés que d'autres végétaux. Les connaissances concernant ce groupe sont donc moins importantes. Pour combler partiellement ce déficit une étude a été réalisée dans le Parc du Pilat en 2006.

 

Il n'existe pas non plus de listes de référence concernant l'intérêt patrimonial de ces végétaux. Toutefois Grégory Agnello, l'auteur de l'étude, a fait ressortir 5 espèces qui semblent être rares, selon les connaissances actuelles. Ce sont les lichens présentés ci-dessous

Lichen blanchâtre, formé d’écailles plus ou moins dispersées, faiblement adhérentes à la roche. Organes reproducteurs brunâtres.
Lichen brun clair clairement délimité, plus ou moins épais, comportant des aréoles. Surface inégale, parfois ridée et bord généralement blanchâtre.
Lichen vert, assez épais, fendu et comportant des aréoles. Organes reproducteurs généralement nombreux, dans les aréoles.
Lichen foliacé (jusqu’à 1 cm de large).
Lichen enfoncé dans la roche, mal délimité parfois difficilement visible, de couleur ocre. Organes reproducteurs saillants de jaune à plus ou moins rouge-brun.