Les ensembles paysagers identitaires
Les ensembles paysagers identitaires

Espaces relativement vastes, ces portions de territoire sont facilement identifiables par l’observateur.

 

À titre d’exemple, la Côtière rhodanienne, le Crêt de Chaussitre ou la vallée de la Dunerette sont propres au Pilat et sont déterminants pour définir le caractère du massif.

 

Leur combinaison forme l’identité des entités paysagères, ces ensembles plus vastes présentés précédemment.

Le Furan est l’affluent de la Loire qui, malgré son absence dans le paysage de la capitale stéphanoise, traverse bel et bien la ville de Saint-Etienne. Sur le territoire du…
Il s’agit d’une vallée (ou plutôt d’un ensemble de deux vallées où coulent le ruisseau de Quatre Aigues et celui des Echenaux) profonde et encaissée, qui descend vers Terrenoire pour…
La vallée du Ban est une vallée profonde et encaissée, ceinturée à l’ouest par une ligne de crêtes imposantes la dominant de plus de 1000 mètres.   La forêt a…
Il s’agit de la plus petite unité paysagère du territoire. Ses limites géographiques et visuelles sont dessinées par un ensemble de crêts qui culminent jusqu’à parfois plus de 1000 mètres…
Profonds sillons, appelés localement « combes » ou « ravins », ils  sont généralement couverts par une végétation dense qu'un micro-climat de type méditerranéen influence.   Ils s'étendent généralement du fond de la vallée…
Paysage viticole remarquable en belvédère sur la moyenne vallée du Rhône et sur une grande partie de la chaîne des Alpes, la côtière rhodanienne est identifiée comme un paysage identitaire…