Patrimoine naturel de Saint Appolinard

Oiseau de couleur brun-roussâtre, strié de brun-noir dessus. Larges sourcils blancs.

 

  • Taille : 15 cm. 27 à 30 cm d’envergure.
  • Régime alimentaire : graines, insectes, araignées.
  • Reproduction : nid construit à même le sol, parmi la végétation. 2 ou 3 pontes par an, de fin mars à début août. 3 à 5 œufs par ponte.
  • Période d’activité : diurne. Sédentaire. 

 

Ordre des Passériformes.

Publié dans Oiseaux

Oiseau au corps élancé, à la queue longue et un peu échancrée. Le mâle a la tête jaune, rayée de vert sur le dessus et les côtés. Dessous jaune teinté de roux à la poitrine et aux flancs. Bec assez épais.

 

  • Taille : 16 à 17 cm. 26 à 27 cm d’envergure.
  • Poids : 20 à 35 g.
  • Régime alimentaire : graines, insectes, araignées.
  • Reproduction : nid construit à même le sol ou dans un buisson. 2 ou 3 pontes par an, de mi avril à août. 3 ou 4 œufs par ponte.
  • Période d’activité : diurne. Sédentaire. 

 

Ordre des Passériformes.

Publié dans Oiseaux

Dans le Pilat ces forêt se trouvent en limite d’aire de répartition méridionale. Elles nécessitent la présence d’eau en quantité relativement importante, c’est pourquoi on les rencontre principalement dans les fonds de vallon, en bordure de ruisseaux. L’essence forestière dominante est le Frêne élevé, qui est associé au Charme et plus rarement au Chêne pédonculé.

Publié dans Forêts remarquables

Corps trapu, ailes assez courtes, queue courte et carrée. Plumage dorsal brun-gris foncé, tacheté de blanc. Ventre plus clair. Yeux de couleur jaune citron. 140 à 230 g.

 

  • Taille : 20 à 25 cm. 55 à 60 cm d’envergure.
  • Régime alimentaire : en hiver elle se nourrit des vers de terre et des gros insectes (grillons, sauterelles, papillons). L’été elle mange également des petits oiseaux et des rongeurs.
  • Reproduction : pond dans un arbre creux (ou un mur), une fois par an, entre avril et juin, 3 à 5 œufs. Les jeunes quittent le nid avant de savoir voler. Maturité sexuelle à 1 an.
  • Période d’activité : nocturne, mais peut être active le jour. 
  • Durée de vie : longévité maximale connue de 9 ans.

 

Ordre des Strigiformes.

Publié dans Oiseaux

Plante grêle, pubescente. Fleurs jaunes dont les pétales sont tachés de noir. Annuelle.


  • Autres noms vernaculaires : Hélianthème à gouttes, Grille-midi.
  • Taille : 5 à 40 cm. 
  • Floraison : juin à août.

 

Famille des Cistacées.

Oiseau au corps trapu, aux ailes assez longues, à la queue assez courte et fourchue. Adulte noir dessus, avec le croupion blanc. Parties inférieures blanches. Petit bec noir.

 

  • Taille : 12 à 13 cm. 26 à 29 cm d’envergure.
  • Poids : 13 à 23 g.
  • Régime alimentaire : insectes.
  • Reproduction : nid construit sur un mur, sous un toit ou une poutre. 2 pontes par an, de mai à août. 3 à 5 œufs par ponte.
  • Période d’activité : diurne. Migrateur, il hiverne en Afrique. 

 

Ordre des Passériformes.

Publié dans Oiseaux

Oiseau au corps allongé, aux ailes longues, à la queue fourchue et prolongée par une longue plume effilée à chaque coin. Adulte noir dessus, blanc teinté de roux dessous.

 

  • Taille : 17 à 19 cm. 32 à 35 cm d’envergure.
  • Poids : 16 à 24 g.
  • Régime alimentaire : insectes.
  • Reproduction : nid construit sur un mur ou une poutre. 2 ou 3 pontes par an, de mai à août. 4 à 5 œufs par ponte.
  • Période d’activité : diurne. Migrateur, il hiverne en Afrique. 

 

Ordre des Passériformes.

Publié dans Oiseaux

Les landes sèches européennes correspondent à des végétations ligneuses basses (inférieures à 2 mètres) principalement constituées d’Éricacées et de Fabacées, plantes adaptées à des sols très pauvres et acides.

Elles constituent des végétations de hautes herbes qui colonisent les zones humides dans les massifs forestiers et les parcelles agricoles, le plus souvent en marge de ruisseaux, sur des sols riches en éléments nutritifs. Elles ne supportent aucune exploitation régulière (fauche ou pâturage), auquel cas elles laissent place aux prairies humides ou aux bas-marais. Alors qu’elles peuvent être stables à l’étage montagnard, elles annoncent généralement la forêt à plus faible altitude.

la plante se présente sous la forme d’une feuille ovale, légèrement veinée en réseau. La fructification est formée d’un segment linéaire terminé par un épi. Vivace.


  • Autres noms vernaculaires : Langue de serpent, Herbe sans couture, Herbe aux cent miracles, Langue de chien.
  • Taille : 10 à 30 cm.
  • Floraison : mai à juillet.

 

Famille des Ophioglossacées.

Fleurs violettes avec une tâche blanche au centre. 20 à 40 fleurs, relativement espacées le long de la tige. Vivace.


  • Taille : 30 à 60 cm.
  • Floraison : mai-juin.

 

Famille des Orchidacées.

Fleurs à 5 pétales soudés formant un casque. Le sixième est formé de 3 lobes rabattus vers le sol. Chaque pied porte 10 à 20 fleurs, de couleur pourpre verdâtre. Vivace.


  • Taille : 20 à 40 cm. 
  • Floraison : mai-juin.

 

Famille des Orchidacées.

Les « Pelouses sèches semi-naturelles et faciès d’embuissonnement sur calcaires » sont des pelouses vivaces, qui se différencient des prairies par la présence des espèces oligotrophes : Brize intermédiaire, Piloselle, Polygale, Thym. Il s’agit d’habitats originaux pour le Pilat de part la flore neutrocline qu’ils hébergent, compte tenu du contexte géologique général acide dans lequel ils se maintiennent. Ces pelouses pourraient avoir été façonnées par des pratiques d’amendement calcique. Lorsque ces pelouses sont entretenues, elles font l’objet le plus souvent de pâturage extensif mais peuvent aussi être fauchées.
Cet habitat regroupe un vaste ensemble de prairies humides, développé aux étages planitiaire, collinéen et montagnard des régions atlantiques et continentales, sur sols relativement tourbeux et assez pauvres. Sur des terrains acides tels que ceux du Pilat elles sont marquées par une forte présence de joncs.
Il s’agit de prairies naturelles, c’est-à-dire composée d’un nombre important d’espèces floristiques, à la différence des prairies artificielles. On les trouve sur des sols relativement pauvres en éléments nutritifs. Elles abritent une flore riche et diversifiée, liée à l’absence ou la faible utilisation de fertilisants.
Ces prairies sont généralement très fleuries et possèdent au moment des floraisons des couleurs variées. Les prairies de fauches de montagne sont des habitats façonnés par l’homme et sont entièrement tributaires du mode de gestion agricole. Aujourd’hui en régression partout, elles ont longtemps occupé des surfaces importantes pour la production de fourrage dans les montagnes françaises (Alpes, Pyrénées, Jura, Vosges, Massif central).