barrage

Barrage-poids situé sur le Couzon.
La contenance du lac de retenue est de 1 500 000 m3 et il couvre une superficie de 18 hectares. Son but était d'alimenter en eau le canal du Rhône à la Loire, le Gier étant trop irrégulier en débit.

Publié dans Le patrimoine public

Barrage situé sur l'Ondenon, d'une capacité de 400 000 m3.

Publié dans Le patrimoine public

Barrage de 2 000 000 m² captant les eaux du Ban, construit afin d'alimenter les fontaines et usines de Saint-Chamond.

Publié dans Le patrimoine public

Barrage de 2 600 000 m² situé sur le Gier.

Publié dans Le patrimoine public

Barrage aussi connu sous le nom de "Barrage du Sapt", en béton, de 18 m de haut.

Publié dans Le patrimoine public

Barrage d'une hauteur de plus de 45 mètres, pour un rayon de 300 mètres, d'une contenance de 900 000 mètres-cubes, alimenté par les nombreuses sources des bois de Pléney et de Saint-Romain-les-Atheux.

Publié dans Le patrimoine public

Barrage-poids situé sur le Dorlay en pierres et béton bétumineux, de type digue, construit en enrochement de 570 000 m3, sur 150m d'épaisseur à la base, 40 m de haut, avec un poids total est de 1,25 millions de tonnes. Construit de blocs de pierres et recouvert d'un voile d'étanchéité, il retient 3 millions de m3 d'eau. Une canalisation de 700 millimètres de diamètre le traverse pour alimenter l'usine de production d'eau. Une partie de cette eau brute est directement restituée à la rivière en aval. Une deuxième canalisation de 1100 millimètres de diamètre débouche à l'extérieur de l'usine. Elle est prévue pour assurer la vidange du barrage.

Publié dans Le patrimoine public

Barrage-poids. Digue de 56 m de hauteur, de 49 m d'épaisseur à la base et de 100 m de long.

Publié dans Le patrimoine public

Barrage-poids d'une capacité de 950 000 m³.

Publié dans Le patrimoine public

Barrage situé sur le Gier et vide actuellement.

Publié dans Le patrimoine public

Barrage hydroélectrique détournant partiellement les eaux du cours du Vieux-Rhône vers un canal de dérivation et l'usine hydroélectrique de Sablons, située en aval.

Publié dans Le patrimoine public

Le Furan est l’affluent de la Loire qui, malgré son absence dans le paysage de la capitale stéphanoise, traverse bel et bien la ville de Saint-Etienne.

Sur le territoire du Parc, le Furan a dessiné une vallée et des paysage qui demeurent aujourd’hui, même si la proximité de la ville a, la aussi, considérablement fait évoluer sa physionomie.

Du Pont Souvignet (commune de Tarentaise) au barrage du Pas du Riot, soit sur une distance de 4 kilomètres environ, la Haute Vallée du Furan correspond à une même unité paysagère.

Entité paysagère qui correspond à un ensemble paysager emblématique du Pilat à préserver et à valoriser.