patrimoine paysager de Saint Sauveur en rue

Le territoire de la vallée de la Déôme est situé en limite sud-est du Parc naturel régional. Cette situation lui confère des atouts évidents : ambiance méridionale, transition entre les crêts, le haut-plateau et les reliefs ardéchois, activités économiques sur l’axe Saint-Étienne / Annonay …

L’entité paysagère de « la vallée de la Déôme » s’étend de la commune du Bessat à celle de Burdignes en passant par Saint-Sauveur-en-Rue et Saint-Julien-Molin-Molette. Mis à part sa frange ouest largement ouverte sur le bassin d’Annonay, ses autres limites sont dessinées par d’importants massifs forestiers (massif des Crêts, du Grand Bois ou de Taillard).

 

Ainsi, on peut distinguer quatre sous-entités correspondantes aux vallées qui le composent (vallées de la Déôme, de l’Argental, du Ternay et du Riotet). Chacune d’elles contribuent à la définition d’un ensemble cohérent et organisé au sein du bassin versant de la Déôme.  Déterminantes dans la physionomie de ce territoire, elles constituent presque toutes des ensembles paysagers identitaires du Pilat.

 

L’ensemble des communes ce territoire appartient à la Communauté de communes des Monts du Pilat. Les caractéristiques du relief, le type de végétation, l’étendue des fonds de vallées ou encore le caractère plus ou moins agricole et forestier des versants créent notamment un gradient au sein de cette entité.