La Hêtraie

En réalité, le Parc du Pilat est plutôt caractérisé par des hêtraies-sapinières que par des hêtraies en futaies jardinées comme on en trouve dans l'ouest de la France par exemple.

 

La hêtraie-sapinière constitue la végétation climacique des crêts du Pilat. Cela signifie qu’en l’absence d’intervention de l’homme à travers les siècles, les zones d’altitude dans le Pilat seraient couvertes de hêtraies-sapinières.

 

Des zones ont été défrichées pour l’agriculture, d’autres ont gardé une vocation forestière. Souvent dans ces zones, le Sapin a été favorisé, et lentement la hêtraie-sapinière, s’est transformée en une forêt largement dominée par le Sapin.

Néanmoins dans certains secteurs, c’est le Hêtre qui domine les autres essences forestières. Ces hêtraies, appréciées pour le bois de chauffage qu’elles fournissent, représentent moins de 3 % de la surface boisée du Massif du Pilat.

 

Les hêtraies possèdent un fort intérêt écologique et paysager.

Ces forêts sont d’autant plus attractives pour la flore et la faune, si la hêtraie possède des arbres assez vieux, le hêtre pouvant vivre jusqu’à environ 350 ans. Les arbres à cavité et le bois mort sont aussi très favorables au maintien de nombreuses espèces tant au niveau des insectes, des mousses et lichens que des oiseaux et chauves-souris.

La teinte claire et grisonnante des fûts des arbres, les variations de couleurs de son feuillage au fil des saisons et la qualité de la lumière des sous-bois fait des hêtraies des lieux d’exception d’où une certaine magie s’opère.

 

L’exploitation du bois de hêtre n’étant pas des plus aisée et la qualité du bois des plus recherchée, l’entretien et la régénération des espaces et paysages liés est remise en question.

 

 

Le Hêtre, aussi appelé Fayard, est une essence qui apprécie les climats humides. Facilement reconnaissable à son écorce, cet arbre possède un grand tronc lisse de couleur gris argent très rarement craquelé. A repérer sur certains troncs, les loges creusées par le Pic noir, oiseau typique des hêtraies.

 

Galerie d'images

  •